HyperLink
Skip Navigation Links
Livres
Règles et OutilsExpand Règles et Outils
TechnologieExpand Technologie
MagieExpand Magie
Mondes
Créatures
Mythes - Solamyr

Voici quelques mythes et légendes qui peuvent agrémenter vos campagnes.
Magie noire
Enfin, le jour était arrivé. Depuis dix ans qu'il attendait ce moment avec impatience. Toutes ces années il avait travaillé pour atteindre cet objectif et il y était finalement parvenu: dans moins d'une heure il deviendrait Mage Niramos. Il s'était retiré dans sa chambre, à l'école de magie noire de Grundel, pour mieux se concentrer avant la cérémonie. Pour une dernière fois, il vérifiait les ingrédients qu'il avait rassemblés pour réaliser la potion initiatique. Il avait soigneusement gardé ses ingrédients dans 5 fioles métalliques: la poudre d'os d'Arium, les cheveux d'Aquarus, la poussière de peau de Tercal, la salive d'Humain et la poudre d'ongle d'Elf. Pour ne pas se faire déranger, il avait endormi le bébé Aquarus à l'aide d'un sort de sommeil. En méditant, il se rappelait le moment où il avait décidé de devenir mage..... Il avait huit ans. Après la mort de sa mère, son père avait décidé de retourner vivre dans sa ville natale. Il avait vendu sa petite maison et avec les profits, il avait acheté un cheval et une carriole. Ils partirent donc un matin, tous les deux seuls sur les routes. Évidemment, le pire arriva: une bande de goblins embusqués les prirent aux pièges. Alors que son père allait accepter les demandes des monstres et leur céder le cheval et la charrette, toutes les créatures s'endormirent d'un seul coup. Un homme aux cheveux longs et blancs sortit de la forêt. Il se présentât comme étant magicien. Il passait par là et avait entendu les menaces des goblins. Il avait alors utilisé ses pouvoirs magiques pour endormir les agresseurs. Il se pencha et ramassa le peu de pièces d'or que possédaient les goblins et les donna au père du jeune garçon....... Oui, c'était à ce moment qu'il avait décidé de devenir mage. C'est à l'âge de 11 ans qu'il était entré à l'école de magie de sa ville. Il n'était peut-être pas le plus talentueux, mais grâce à ses efforts, il devint rapidement le meilleur élève de l'école. Si bien que cinq ans plus tard, son maître ferma l'école pour lui consacrer tout son temps. Le jour de ses 18 ans, son maître l'obligea à se joindre à une bande de mercenaires pendant au moins 1 an. Par la suite, s'il était encore vivant, ils partiraient tous les deux pour l'école de Grundel afin qu'il puisse passer son test d'initiation et devenir Mage Niramos. Cette année à la solde des mercenaires fut très pénible, mais elle lui permit d'apprendre de nouveaux sorts et de les utiliser à bon escient. Il apprit beaucoup durant cette année.

Son maître le tira de ses rêveries en frappant à sa porte: "Jorlak, la cérémonie va commencer, rends-toi à la salle noire." Jorlak ramassa ses ingrédients, prit le bébé qui dormait toujours et faillit presque oublier la chandelle dont il aurait besoin. En entrant dans la salle noire, il vit deux autres apprentis agenouillés en face de leur chandelle allumée, leurs ingrédients disposés en demi-cercle devant eux. Dans le fond de la pièce, il apercevait vaguement la silhouette d'un mage supérieur, un des plus puissants mages de Solamyr. À ses côtés, se trouvait le maître de Jorlak et les maîtres des deux autres apprentis. Jorlak s'agenouilla, plaça ses ingrédients en demi-cercle et alluma sa chandelle à l'aide d'un sort de feu. Le mage supérieur se leva: "Bienvenue chers apprentis. Cette nuit est la nuit la plus importante de votre vie. Cette nuit, marquera votre existence pour toujours, soit en vous apportant la mort, soit en vous permettant de joindre le rang des Mages Niramos, les mages les plus puissants de Solamyr. Que Niramas, Déesse de la magie noire soit avec vous jusqu'à la fin de votre vie." À ce moment, le vide se fit autour de Jorlak. Il ne voyait plus que sa chandelle, ses cinq fioles et le bébé. La cérémonie venait de commencer. Jorlak savait par coeur ce qu'il devait faire. Il prit d'abord les cheveux d'Aquarus et les fit brûler à l'aide du même sort de combustion qui avait servi à allumer la chandelle. Il recueillit la cendre et la mélangea à la poudre d'os d'Arium. Dans la même fiole, il ajouta la poussière de peau de Tercal, la salive d'Humain et la poudre d'ongle d'Elf. Il sortit alors sa dague, bien cachée dans sa robe, et s'approcha du bébé Aquarus toujours endormi. La dague s'enfonça doucement dans le thorax de l'enfant. Jorlak put retirer le coeur du petit être sans trop de difficulté. Il broya le coeur et ajouta le sang à son mélange. Voilà, la potion était terminée. Il ne lui restait plus qu'à la boire et son rêve se réaliserait. D'un coup, il ingurgita le breuvage. Sur le coup, rien ne se produisit. Lentement, une douleur s'intensifia dans la tête de Jorlak. Puis, son corps fut pris de convulsion. Il se recroquevilla sur lui-même pour tenter d'arrêter les spasmes, mais il n'y parvint pas. Son corps tremblait de plus en plus rapidement. Il sentit sa bave couler le long de sa joue. La douleur dans sa tête devenait insoutenable. Il n'en pouvait plus, il avait l'impression que les yeux lui sortaient de la tête. Puis soudain, plus rien, le noir total…

Pyramide souterraine
Nous sommes en l'an 198. La faction avançait sans trop de difficulté dans le désert coupé. Notre chef de division, le Chevalier de l'ombre Othran nous avait demandé de parcourir le désert de Onudrik à Ulilakoth afin de s'assurer qu'aucun rebelle n'y avait établi de campement. Ça faisait déjà trois jours que nous marchions. Bien peu de soldats portaient encore leur armure, même que la plupart l'avaient laissée au campement érigé la veille. Heureusement que nos provisions d'eau étaient bonnes. Donc, nous progressions sans problèmes. Soudain, au beau milieu de la journée, le sol se mit à trembler. Le phénomène a duré plusieurs instants jusqu'à ce qu'une énorme pyramide émerge du sable. Sentant le danger, nous nous sommes tous placés en position de combat.

Un énorme serpent jaune sortit alors de la pyramide. Il devait avoir un diamètre d'un demi-mètre et une longueur d'une dizaine de mètres. Sa tête avait un peu la forme de celle d'un chien sans les oreilles et était recouverte d'écailles. Il pointa sa queue en direction d'un soldat et, à une vitesse ahurissante, il le frappa; sa queue traversa le corps du jeune homme. Sans attendre, il mordit un autre guerrier et lui arracha la jambe. Nous sommes alors sortis de notre torpeur et nous sommes jetés sur lui. Nos attaques étaient tellement précises qu'il n'eût pas le temps de riposter. Pendant notre attaque, une horde d'êtres de forme humaine était sortie de la pyramide. Ils ne portaient aucune arme. À mesure qu'ils s'approchaient, nous nous sommes aperçues qu'ils étaient faits de sable. On a donc décidé d'attaquer sur-le-champ. Nos coups d'épée, même les mieux placés, ne semblaient pas les blessés, ou très peu. Nous étions dominés en nombre et en force. C'est à ce moment qu'un énorme dragon bleu est sorti de la pyramide. Nous n'avions d'autre choix que de rendre les armes. Il parla dans une langue qui m'était inconnue puis retourna dans la pyramide. Les hommes de sable nous escortèrent à l'intérieur de la pyramide. Tous les murs étaient dorés et ornés de motifs argentés incompréhensibles. Un chant d'une douceur infinie parcourait les couloirs. Nos tortionnaires nous dirigèrent vers un escalier. En descendant, le chant envoûtant se transforma en cris de mort. La peur m'envahit soudain. Avec toutes les forces qui me restaient, je fis pivoter l'homme de sable qui me tenait et lui fit un croc-en-jambe. Il tomba à la renverse et libéra du même coup un de mes compatriotes. Nous nous sommes enfuis à toute vitesse vers la sortie, poursuivis par les monstres. La pyramide se mit à trembler de toutes parts. On commençait à s'enfoncer. Je réussis à atteindre la sortie et à sauter sur le sol. En me retournant, je vis que les hommes de sable avaient capturé l'autre soldat, puis la pyramide disparue sous terre.

Vampire diurne
Ceci est un très ancien parchemin qui semble expliquer comment les vampires peuvent survivre le jour. Le document n'est pas complet, mais toutes les instructions nécessaires se retrouvent sur ce parchemin. En gros, il explique que les pouvoirs des vampires viennent de la fusion de leur âme et de leur corps ce qui entraîne l'inconvénient que le corps ne peut plus supporter la lumière du soleil. Il suffit donc de défusionner les corps et l'esprit pour survivre à la lumière. Le parchemin prétend que les pouvoirs du vampire ne disparaîtront pas lors de la défusion car il n'y a pas eu "mort".

Voici la procédure qu'il faut suivre. Il faut effectuer le rite le dernier temiss de temposos. Le vampire doit alors manger une centella, une plante qui se trouve en eau douce. Ensuite le vampire s'enterre les pieds jusqu'aux cheville et se tenir bien droit. C'est ici que les choses se compliquent. Le vampire doit se tenir en croix et tenir dans sa main droite le cœur d'une personne de sa race et dans sa main gauche le cerveau d'une personne de sa race. Le cœur et le cerveau doivent être "frais" sinon ca ne fonctionne pas. Le vampire n'a plus qu'à attendre le levé du soleil pour que le rituel prennent effet. Ce rituel fonctionne réellement, mais il y a des petits problèmes. Le vampire doit trouver une centella pour la manger. C'est bien, mais il existe deux sortes de centella, la mauve et la orange. Celle qu'il faut choisir est la orange (couleur de Tempos). Si le vampire mange une mauve, il mourra en voyant le soleil. Deuxièment, le vampire pourra belle et bien vivre le jour, mais il perdra tous ses pouvoirs. Bref, il ne sera plus jamais un vampire, ni le jour, ni la nuit. Pire, il ne pourra plus jamais être transformé en vampire par un de ses congénères. Je crois que vous avez compris qu'il ne faut pas toujours se fier aux anciens parchemins que l'on trouve...